Home

Capture d’écran 2013-05-15 à 16.31.09Le vendredi 31 mai et le samedi 01 juin à 21h30 

Ce ne sont pas moins de 25 acteurs qui ressuscitent la petite et la grande histoire du XXe siècle par la voix de morts qui sont bien plus vivants que morts !

Présenté il y a plus de 10 ans aux Haras de Tarbes, La mastication des morts a laissé dans les mémoires de ceux qui l’ont vu un souvenir inoubliable par le ton grinçant et joyeux de cette communauté plus vivante que morte.
C’est la nuit. On vous entraîne, vous spectateur, vers un étrange campement que vous allez traverser. Là, une première voix se détache dans l’obscurité. Puis des paroles brisent complètement le silence, se mettent à vivre pour former un chœur. Des voix qui remontent le temps et les souvenirs, celle des suicidés, des assassinés, des accidentés, des meurtriers, des poilus de 14-18, des riches, des pauvres… La plupart chassés de l’histoire des humains par la petite porte. On entendra la singularité de chacun, la mémoire fragile de cette multitude de voix qui s’inscrivent dans la communauté d’un cimetière.
Et ils en ont des choses à dire ces morts. Des choses qu’ils n’ont jamais osé dire, propos qu’ils ressassent à l’envie, des comptes à régler, des aveux à faire. Entre les générations, entre les familles, des liens se tissent. C’est à la fois très drôle et poignant d’écouter ces paroles souvent dérisoires, émouvantes ou sordides, presque toujours écrites comme les gens parlent. C’est assez fascinant de reconstituer la vie de ce village, de voir comment la nouvelle génération d’habitants a réussi à déjouer la bigoterie des ancêtres, de découvrir qui a, en fait, trafiqué le solex, de plaindre le soldat allemand qui a eu la malchance de mourir là, en terre ennemie. Depuis 1996, le Groupe Merci réinvente l’espace théâtral. Solange Oswald, metteur en scène, Joël Fesel, plasticien et les acteurs du Groupe Merci ont détourné les rituels du théâtre afin de redéfinir la place du public, qui déambule ou se promène, invité à choisir et réinvestir sa place dans la représentation. En explorant ce campement qui donne à entendre le très beau texte de Patrick Kermann, vous allez revisiter la petite et la grande histoire du XXe siècle.

Mise en scène: Solange Oswald
Texte de Patrick Kermann
Installation, scénographie Joël Fesel

Tarif: 26€ / 22€ / 16€ / 12€
Téléphone: 05 62 90 08 55
Lieu: Lycée horticole Adriana. B
Adresse: Adriana 59 rte Pau – 65000 Tarbes

Pour poster un commentaire vous devez être un utilisateur identifié. (Se connecter à Wordpress)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s